Site Overlay

Une assiette pour bien vieillir

Vieillir est un processus naturel très complexe, lent et constant, il touche l’organisme et l’ensemble des fonctions du corps.

Pour bien entrevoir ce phénomène, il est nécessaire de regarder ce qui ce passe au niveau de nos cellules. En effet, nos tissus et organes sont faits de cellules qui naissent, se nourrissent, se divisent et meurent.

Le processus de vieillissement commence à la fin de la période de croissance vers l’âge de 20 ans. Les premiers signes physiques apparaissent vers 25 ans et ces conséquences sont multiples.

  • Visible avec la perte de la tonicité de la peau, la formation des ridules et rides, modification de la silhouette, prise de masse graisseuse et perte de masse musculaire et de cheveux et/ou blanchissement.
  • Invisible mais ressentis avec l’altération de la mémoire, la modification hormonale et encore l’usure des articulations et digestion difficile.

Vieillir est donc inéluctable, mais bien vieillir est à la portée de chacun de nous.

Pour ce faire, une des clefs est, sans aucun doute, une bonne hygiène de vie et surtout une alimentation saine qui protège chaque cellule des radicaux libres et du vieillissement.

En effet, ces radicaux libres, lorsqu’ils sont présents en excès dans l’organisme, empêchent la régénération des cellules.

Les antioxydants sont des substances capables de neutraliser les radicaux libres et même si notre organisme en produit naturellement comme les co-enzymes Q10, c’est surtout l’alimentation qui fera la différence. Regardons donc le contenu de nos assiettes !

Les vitamines de la jeunesse

Les premiers antioxydants sont les vitamines :

  • La « C » intervient dans la formation du collagène.
  • La « E » qui permet de régénérer les cellules en préservant leurs membranes.
  • La « A »  ou « Bêtacarotène » qui lutte contre les radicaux libres.

Votre assiette sera donc composée de fruits frais : kiwi, grenade, cassis pour la vitamine C. D’huiles végétales d’amande, de noix, de graines de tournesol pour la vitamine E et enfin de carotte, poivron, melon et encore épinard, abricot et tomate pour la vitamine A.

Les Oligo-éléments

Le zinc et le sélénium agissent en synergie en activant une enzyme anti radicaux libres qui protègent les membranes des cellules.

Ajouter à votre assiette du thon en conserve, des huîtres, du hareng ou des sardines pour le sélénium et du foie de veau, du crabe,  des palourde, et des germe de blé ou des graine de sésame pour le zinc.

Les Acides Gras Oméga 3

L’organisme ne synthétise pas les graisses polyinsaturées pourtant indispensables pour la santé du cerveau.

On  ajoutera donc des poissons gras comme le saumon sauvage, des harengs, des sardines, des anchois mais aussi des noix, des algues, des graines de lin.

Les Polyphénols

Issus des molécules organiques présentes dans le règne végétal, les flavonoïdes et les tanins font parties des polyphénols.

Ces composés luttent activement contre l’excès de radicaux libres et permettent la régénération des cellules.

Pour finir avec cette assiette, ajouter encore des myrtilles,  des canneberges,  des mûres,  des baies de goji, des pamplemousses, des citrons, quelques feuilles de roquette, des aubergines, des tomates pour les flavonoïdes, des raisins, des artichauts et du cacao pour les tanins.

Quelle assiette pour vieillir en pleine santé !

Astuce : Compléments alimentaires à base de produits naturels (Produits à base de Noni).

Partagez sans modération

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *