Site Overlay

Tout savoir sur le cannabis thérapeutique

Depuis juillet, l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM) a donné son accord pour l’expérimentation du cannabis thérapeutique en France. L’enjeu principal de cette expérimentation est que la qualité des données recueillies soit suffisante pour pouvoir, par la suite, décider ou non de légaliser le cannabis médical

Mais qu’est-ce que le cannabis thérapeutique ? Et qui pourra s’en faire prescrire ?

Marijuana

Qu’est-ce que le cannabis thérapeutique ?

Le cannabis thérapeutique ou cannabis médical désigne le chanvre , de son nom botanique, Cannabis sativa, destiné uniquement à un usage médical.

Aujourd’hui, grâce à l’évolution des connaissances scientifiques, l’utilisation du cannabis dans le domaine médical est de plus en plus tolérée. Elle est même devenue légale dans certains pays, tels que : le Canada, l’Australie, les Pays-Bas, le Royaume-Uni, la Nouvelle-Zélande, l’Allemagne, l’Espagne, le Portugal, l’Italie, la République Tchèque, la Roumanie, la Finlande, le Chili, la Colombie, l’Israël et dans 23 États des États-Unis . Cependant, cet usage reste réservé aux personnes détenant une ordonnance

 

La cannabis thérapeutique, pour qui ?

Cette expérimentation se déroulera en situation réelle. Le cannabis thérapeutique ne sera prescrit qu’à des patients en “impasse thérapeutique”. Il s’agit de patients atteints de certaines maladies ou douleurs résistantes aux traitements classiques. Pourront, par exemple, prendre part à l’expérimentation les personnes souffrants de certaines formes d’épilepsies, de douleurs neuropathiques, de contractions incontrôlées causées par la sclérose en plaque, des effets secondaires d’une chimiothérapie ou d’autres pathologies du système nerveux central ainsi que pour les individus en soins palliatifs.

Toute personne dans une de ces situations pourra se faire prescrire du cannabis thérapeutique, peu importe son âge. Seules les femmes enceintes seront excluent.

 

Des joints sur ordonnance ?

On utilise les joints pour la consommation du cannabis récréatifs, or, pour la consommation de cannabis thérapeutique cette pratique reste illégale. En raison des effets nocifs de la combustion pour la santé il faut impérativement éviter la forme fumée. D’ailleurs, avez-vous vu nos 7 conseils pour arrêter de fumer ?

Seul le cannabis à inhaler ou à ingérer pourra faire l’objet d’une ordonnance. Les traitements au cannabis thérapeutique seront sous forme d’huile, de fleurs séchées, de boissons, de gouttes … A savoir que la liste précise n’est pas encore disponible.

 

Le cannabis thérapeutique prescrit par tous les médecins ?

Non, seuls les médecins volontaires participant à l’expérimentation pourront en prescrire. Ces médecins auront obligatoirement suivi une formation sur le cannabis thérapeutique au préalable. Seuls des médecins spécialistes des maladies concernées pourront délivrer l’ordonnance initiale. De plus, ces médecins devront exercer dans des centres de référence (centres anti-douleur, centres experts sclérose en plaques, etc.). Une fois les patients stabilisés, le médecin traitant pourra prendre le relais.

 

Les premières expérimentations devraient commencées dès début 2020. Ensuite, il faudra attendre environ 2 ans afin d’avoir les résultats de cette expérimentation. Ces résultats permettront de décider ou non de légaliser le cannabis thérapeutique.

Partagez sans modération

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *