Site Overlay

Les Huiles « essentielles » au quotidien ! (aromathérapie)

On parle aujourd’hui de « tendance », avec une utilisation de plus en plus répandue des huiles essentielles, pour notre santé et notre bien-être. Mais c’est depuis l’Antiquité que l’homme se nourrit, se soigne grâce aux plantes que lui fournit la nature. Plus tard, les médicaments ont largement pris le dessus. Elles sont restées dans l’ombre pendant plusieurs années comme matières premières des parfums ou encore comme principes actifs pour des médicaments. Soucieux de notre environnement et de la façon dont nous nous soignons, on revient aujourd’hui à des méthodes plus naturelles.

« Aroma » signifiant « arôme, parfum » et « therapeia« , « soin, cure ». L’aromathérapie est l’utilisation des essences de plantes aromatiques pour un usage thérapeutique. Autrement dit, l’art de se soigner par les huiles essentielles (odeurs). Le terme d’aromathérapie n’est apparu qu’au début du XXème siècle, par le français René-Maurice Gattefossé lors de ses  recherches sur le parfum des plantes. Pour l’anecdote : il s’est brûlé lors d’une expérience dans son laboratoire et a soigné ses blessures avec de l’essence de lavande par intuition ! Le résultat fut tel, qu’il s’intéressa de près au pouvoir des huiles essentielles.

Le docteur Jean Valnet (1920-1995) poursuivra les recherches quelques années plus tard.

A ne pas confondre avec la phytothérapie qui utilise directement les plantes, dans leur ensemble ou partiellement.

Les Huiles essentielles

L’huile essentielle est la fraction odorante volatile extraite des végétaux. C’est un concentré !  Elle peut être extraite de différentes parties d’un végétal : les feuilles, les fleurs, l’écorce, le bois, le zeste ou encore les graines, les baies, les fruits… Il s’agit en fait du résultat de la distillation à la vapeur d’eau de plantes ou d’arbres aromatiques pour en extraire l’essence. En ce qui concerne les agrumes, on parle d’expression à froid.

Contrairement aux huiles végétales, elle ne contient aucun corps gras puisque qu’elle s’évapore. Chacune d’entre elles est unique, de part son odeur, sa couleur, son aspect, sa propriété (antiseptique, relaxante, cicatrisante…). Insoluble dans l’eau, elle peut être mélangée à de l’alcool ou n’importe quel corps gras.

A chaque instant !

Désormais, on pourrait presque dire : « A chaque instant, son huile essentielle » !

En effet, elles peuvent vous servir pour plusieurs raisons. Vous les trouverez chez vous, dans votre salon, dans votre cuisine ou encore dans votre sac à main  pour votre bien-être et votre santé. Elles peuvent influencer notre état physique et psychologique. Elles permettent de maintenir un équilibre dans notre corps et notre esprit.

De quelle manière ?

Les méthodes d’utilisation des huiles essentielles sont diverses.

Par voie respiratoire : par inhalation, nous avons tous déjà mis quelques gouttes d’huiles essentielles dans un bol d’eau chaude avec une serviette sur la tête ou même sur un mouchoir à côté de l’oreiller. Cela permet de mieux respirer si l’on a un rhume par exemple. Entre autre, l’eucalyptus radiata ou la lavande qui agissent sur l’appareil respiratoire. Mais également par diffusion à l’aide d’un diffuseur d’huiles essentielles disposé dans notre salon. Que ce soit pour éliminer les mauvaises odeurs de la cuisine, assainir votre atmosphère ou pour vous détendre après une dure journée de travail.

Ce qu’il faut savoir : Le nez possède des cellules nerveuses, ainsi les odeurs que nous respirons passent par les muqueuses nasales où se trouvent les cellules de l’odorat et délivrent des informations au système limbique (cerveau de l’émotion, du plaisir et des souvenirs). Cela explique pourquoi les huiles essentielles agissent sur notre humeur et sur notre comportement. On peut ainsi diminuer un état de stress ou stimuler notre concentration quand cela est nécessaire.

Par voie cutanée : appliquées sur la peau en massage, elles pénètrent les tissus avant de passer dans le système sanguin. Il est le principal moyen de transport des huiles essentielles à l’intérieur de l’organisme. Elles agiront ainsi sur les zones à traiter. Vous pouvez par exemple mettre un goutte d’huile essentielle de menthe poivrée sur vos tempes pour soulager des maux de têtes.

Sachez que les huiles essentielles ne restent pas dans l’organisme, elles sont évacuées par l’urine, les selles, la sueur et l’expiration.

Dans votre cuisine comme pour vos cosmétiques maison, elles pourront aussi vous servir à condition de rester vigilant.

Mais avec prudence…

Les huiles essentielles sont à la portée de tous mais il y a cependant quelques précautions à prendre.

  • Toujours les manipuler avec attention et les utiliser avec modération (goutte à goutte).
  • Se renseigner au près d’un médecin, d’un aromathérapeute ou d’un pharmacien pour les enfants, les femmes enceintes ou allaitant, et les personnes ayant des allergies ou la peau sensible.
  • Privilégier la qualité (100%  naturelles).
  • Certaines peuvent être irritantes au contact de la peau si elles ne sont pas déjà diluées, il est alors préférable de les associer à une huile végétale ou une crème neutre.
  • Les flacons doivent être en verre et foncé pour protéger le contenu de la lumière. Bien les fermer permet d’éviter que les arômes et principes actifs ne s’évaporent.
  • En cas d’utilisation par voie orale, bien s’informer au près d’un spécialiste pour le dosage et la dilution. Il est rare de devoir les ingérer ainsi. Seulement certaines huiles essentielles sont alimentaires.
  • Le diffuseur doit être adapté.

Astuce : Se procurer des huiles essentielles préparées à base de composants naturels (Produits à base de Noni).

« J’avais acquis la conviction que la vérité médicale n’était pas dans la chimie de synthèse mais dans la nature. » Jean Valnet

 

Partagez sans modération

2 commentaires sur “Les Huiles « essentielles » au quotidien ! (aromathérapie)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *