Site Overlay

Le froid, allié ou ennemi de votre peau ?

peau_bebeAvec l’hiver bien installé, le froid est devenu notre compagnon quotidien… Spontanément nous couvrons notre corps de vêtements plus chauds et protégeons notre peau. Mais le froid est il vraiment un ennemi ?

Le froid ne ménage pas la peau !

En effet, en hiver, la peau est évidemment très exposée au froid et au vent. Et comme elle joue un rôle majeur dans la régulation de la température du corps, les petits vaisseaux de la peau se contractent avec le froid afin de limiter les déperditions de chaleur. La peau est donc moins bien irriguée et nourrie. Elle est plus sensible, plus irritée. Et s’il y a du vent, cela a tendance à dessécher et décaper l’épiderme : la peau pèle ou devient rugueuse, elle rougit, tiraille et les écarts de température provoquent une sécheresse cutanée.

Pourtant le froid a aussi des bienfaits pour le corps !

En générant un léger stress pour l’organisme, le froid est un précieux allié : il dynamise nos fonctions vitales, en particulier respiratoires et circulatoires. De plus, il fait ralentir les activités des virus, bactéries et autres allergènes.

Le froid agit aussi comme antalgique en atténuant la douleur. C’est pour cela que l’on met souvent un glaçon sur un hématome douloureux ! Le froid a un effet anesthésiant en endormant les nerfs sensitifs (qui transmettent l’influx nerveux vers le cerveau) et en stimulant la production d’endorphine (un antidouleur naturel).

On dort mieux avec des températures fraiches car le corps lui-même diminue progressivement sa température interne avec le sommeil. Ne pas chauffer sa chambre au-delà de 18°C permet de favoriser la respiration et facilite un sommeil réparateur et de qualité.

Les actions positives du froid sur la peau

Les propriétés du froid sont bien connues en dermo-cosmétique pour atténuer les cernes, illuminer le teint et estomper les ridules : en effet le froid stimule la micro-circulation, ce qui lutte contre le relâchement de la peau en resserrant ses pores et cela décongestionne les zones fragiles comme le contour des yeux.

Avec le froid, il est fréquent de frissonner  : Les frissons sont des contractions involontaires des muscles dont la fonction première est de réchauffer l’organisme en cas d’hypothermie. Avec ces contractions rapides (10 par secondes), l’énergie musculaire est principalement libérée sous forme de chaleur. Cette « chair de poule » assure également une sorte de gymnastique de la peau qui contribue à améliorer légèrement sa fermeté.

Le froid nous donne de l’énergie !

Le froid oblige notre métabolisme à brûler des calories. Par son effet vasoconstricteur – contraction des vaisseaux sanguins-, il entraîne aussi une augmentation de la vitesse de la circulation du sang et de la lymphe vers nos organes vitaux pour les protéger. Choqué par le froid, notre système circulatoire fonctionne à plein régime et permet à nos organes d’être mieux irrigués. Ils font alors le plein d’oxygène et de nutriments. Ainsi stimulés, nos organes évacuent alors plus facilement les toxines et impuretés vers le foie, les intestins, les poumons, les reins, et la peau qui éliminent nos déchets organiques.

Alors, oui, il faut protéger sa peau pour éviter la couperose ou la sécheresse cutanée mais le froid a vraiment des bienfaits à redécouvrir….

 

Partagez sans modération

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *