Site Overlay

Boire le bouillon, c’est bon !

Bouillon legumesContrairement à que pourrait laisser penser l’adage populaire, boire du bouillon est particulièrement sain !

Comment faire un bon bouillon ?

C’est facile car le principe est simple : on plonge un ou plusieurs ingrédients dans de l’eau bouillante pour les faire cuire, puis on les retire, ne gardant que l’eau parfumée.

Et c’est plutôt économique : on peut faire du bouillon avec tout et notamment des restes de plats ou de viandes préparées : des os, cartilages, articulations, pattes ou arêtes, des légumes ou des chutes de végétaux comme les tiges, les feuilles, ou les cosses. Vous pouvez même le faire à partir de crustacés comme des carcasses de crevettes ou de crabes…  Vous ajoutez des épices et aromates, et une base acide (vinaigre, citron, ou vin blanc), afin d’extraire le maximum de minéraux des carcasses.

La soupe permet également de faire un excellent bouillon en cuisant les légumes dans plus d’eau que nécessaire et de récupérer l’eau en surplus avant de mixer les légumes !

Il existe quelques astuces pour optimiser la préparation. Tout d’abord, le faire mijoter doucement pour bien récolter les antioxydants et vitamines des ingrédients, et non les détruire. De cette façon, vous obtiendrez une eau parfumée claire et limpide… 

Bouillon et collagène !

Vous remarquerez peut-être que le bouillon gélifie en refroidissant : une petite couche opaque se forme sur le dessus : une couche de gélatine. Rien que de très normal ! Cette gélatine provient d’une hydrolyse du collagène, présent dans les os et les carcasses utilisées et comme on l’a déjà mentionné dans un autre article, prendre du collagène est très bon pour nous et fortifie nos os et nos cheveux.

 bouillon chaud

Le Bouillon, riche en minéraux et oligo-éléments

S’il est riche en calcium et en magnésium (puisque provenant des os), il contient aussi du phosphore, du silicium, du souffre, du potassium mais aussi de la glucosamine et et de la chondroïtine, qui sont deux éléments indispensables pour la santé de nos articulations.

Et tous ces éléments se trouvent sous une forme très assimilable, ce qui en fait un atout majeur par rapport à d’autres sources de calcium ou de magnésium mal absorbées.

Les minéraux des légumes vont rendre le bouillon alcalinisant, c’est-à-dire qu’il contribuera fortement à rétablir l’équilibre acido-basique de l’organisme (à l’inverse de nos régimes traditionnels, riches en protéines animales et en céréales, qui ont au contraire tendance à fortement acidifier le corps, ce qui est source d’inflammation et de pathologies diverses). Ce mode de préparation permet aussi de recueillir les nombreuses vitamines présentes dans les légumes. 

Boire un bouillon en hiver : un bon moyen de s’hydrater et de se réchauffer.

Nous le savons bien, nous avons tendance à moins boire en hiver, alors que nos besoins en eau restent élevés. Or un bouillon, c’est en moyenne 300 ml d’eau chaude. En boire régulièrement nous permet d’assimiler facilement près d’un cinquième de nos besoins quotidiens avec de bonnes conséquences et pour notre bien-être (effet sur la digestion), et sur notre santé….

 

En conclusion, plus d’hésitation, la mode est au bouillon !

 

Partagez sans modération

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *